Carte interactive du déploiement

Carte
interactive
du déploiement

du haut débit en Aveyron , Lot et Lozère

Entreprise Particulier
Légendes pour comprendre la carte

Actualités

|
Flaujac-Poujols

 [Portrait] Claudia, 28 ans, chef de chantier Génie Civil chez CIRCET

Claudia, 28 ans, chef de chantier génie civil chez CIRCET

Claudia, 28 ans, chef de chantier génie civil chez CIRCET

« Je ne viens pas du tout de la fibre » commence Claudia, j’ai un BTS Gestion et maîtrise de l’eau. » La dynamique jeune femme a passé 5 ans au sein d’un syndicat mixte des eaux, ce qui lui a permis de maîtriser tout ce qui est dimensionnement et création d’un réseau eau et assainissement.  

« J’avais à cœur de me rapprocher du Lot, précise la chef de chantier, et j’ai eu cette opportunité avec CIRCET en janvier 2019. Le poste proposé, chef de chantier génie civil,  m’a tout de suite attiré car il permet de suivre un chantier de A jusqu’à Z, précise-t-elle. Il me manquait jusque-là la partie financière. C’est très intéressant d’avoir les tenants et les aboutissants du projet. J’ai quand même eu une légère appréhension au départ car je ne connaissais rien à la fibre. Mais une tranchée reste une tranchée ! »

Une journée type ?

« Je ne peux pas parler de journée type, car mon travail suit surtout le projet à mener. En fonction de ce dernier, mes collègues me sollicitent car il manque un morceau de réseau à tel endroit : il n’y a pas de poteaux, pas de souterrain, rien du tout même. Donc je vais faire un repérage terrain pour voir techniquement ce qu’il est possible de faire ou pas. Suite à cela, je vais voir le bureau d’étude pour leur faire un retour et leur demander de préparer un plan. J’attends ensuite le retour des DT-DICT (Déclaration d'Intention de Commencement de Travaux). Les études ressortent ensuite le plan définitif et à partir de là, je peux lancer les démarches administratives : les permissions de voieries et les demandes d’arrêté de circulation. Là, j’ai plusieurs interlocuteurs car si ce sont des routes départementales, je m’adresse au STR (service territorial des routes) et si elles sont communales, soit aux communautés de communes soit aux mairies. En fonction des retours, je peux également commencer mes demandes d’achats. Quand tout est enclenché, je fais des visites chantiers, pour voir si tout se passe bien. Par exemple, dernièrement je suis allée à Payrac, suite à un GC de 6 kilomètres, vers la D820 et tout s’est bien passé ! »

Le plus du métier ?

« J’aime pouvoir suivre un projet de A jusqu’à Z : étude, facturation, DOE….J’aime également être une grande partie du temps sur le terrain et surtout j’aime le contact avec les collègues, les sous-traitants et les collectivités ! » précise Claudia.  

Etre une femme ?

« Je n’ai aucun souci. Je dirai que j’inverserai la question, comment les hommes appréhendent le fait qu’une femme les encadre ?  Mais au final, c’est comme partout, ce qui fait que cela se passe bien, c’est l’ambiance de travail.  Ici, chez CIRCET, on est une bonne équipe, avec une bonne ambiance et j’avoue qu’étant la seule fille, je plutôt la protégée de tous ! » termine la chef de chantier.